Année du patrimoine culturel 2018 : les musées

L’Année européenne du patrimoine culturel, mise en place par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne, a pour objectifs d’encourager un plus grand nombre de personnes à découvrir et à apprécier le patrimoine culturel de l’Europe et de renforcer un sentiment d’appartenance à un espace européen commun.
Le slogan de l’Année est « Notre patrimoine : quand le passé rencontre l’avenir ».

L’Année est marquée par une série d’initiatives et de manifestations dans toute l’Europe afin de permettre aux citoyens de se rapprocher de leur patrimoine culturel et d’y prendre une part plus active. Le patrimoine culturel façonne nos identités et notre vie quotidienne. Il fait partie intégrante des villes, des paysages naturels et des sites archéologiques européens. Il n’est pas seulement présent dans la littérature, l’art et les objets, mais aussi dans l’artisanat traditionnel, les histoires que nous racontons à nos enfants, les repas que nous partageons et les films que nous regardons et dans lesquels nous nous reconnaissons.

Les musées sont un patrimoine culturel qui à la fois fascine et intimide ; toute l’Europe propose une liste des musées les plus remarquables issus du patrimoine européen. Chacun de ces musées raconte une partie de l’histoire commune du vieux continent, de sa culture, de son art…et bien au-delà des frontières européennes. Les musées deviennent aussi un enjeu culturel mais surtout un atout touristique et économique.

Grâce à la Nuit européenne des musées, célébrée dans toute l’Europe (la quatorzième édition a eu lieu le samedi 19 mai 2018), du Portugal à la Serbie en passant par l’Italie, plus de 2 millions de visiteurs se sont rendus dans les musées.

Cette année encore, près de 3.000 musées en Europe ont ouvert gratuitement leurs portes à un public toujours plus nombreux. Le temps d’une soirée exceptionnelle, les visiteurs ont pu profiter d’une autre approche de la visite de musées, en nocturne. En France, au travers de nombreuses animations ont permis des visites à la fois ludiques et enrichissantes. Musique, théâtre, littérature, photographie ou performance…, tous les arts étaient réunis pour permettre au public d’investir le musée, de se l’approprier et de s’y exprimer.

Cette édition avait aussi pour objectif de mettre en avant la dimension européenne de l’histoire des arts et des collections des musées et de créer des synergies transfrontalières avec les établissements des pays limitrophes de la France.

De même, pour la sixième année consécutive, le ministère français de l’Éducation nationale et le ministère français de la Culture ont proposé un dispositif intitulé « La classe, l’œuvre ! », destiné à rapprocher les publics scolaires des musées. Toute l’année, les élèves (de la maternelle au lycée) des établissements participants étudient l’oeuvre d’un musée de proximité. Ils présentent ensuite le fruit de leur travail le soir de la Nuit européenne des musées, devenant ainsi, à leur tour, des passeurs de culture ; près de 354 musées ont participé à cette initiative. Au total, ce sont 441 projets qui ont été étudiés dans 575 établissements et présentés par plus de 755 classes impliquant plus de 15 000 élèves.

Enfin, la Nuit européenne des musées a intensifié cette année encore son invitation au partage sur les réseaux sociaux, les visiteurs devenant acteurs de l’événement en lui offrant une résonance particulière.

Sources : Ministère de la culture

Répondre