Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson

870x489_dsc_0034Le 10 juillet 2016, le président de la République, François Hollande, a inauguré la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson. Derrière sa façade monumentale évoquant la trame multicolore du métier à tisser, le nouveau complexe dispose de 5 000 m2 au sein du bâtiment réhabilité de l’ancienne Ecole nationale d’arts décoratifs : à la fois un musée, un lieu de conservation et de diffusion, un centre de ressources et un espace de formation.

A Aubusson, au XVIIe et au XVIIIe siècles, sept cents personnes travaillaient dans des manufactures aujourd’hui disparues. Entre 2000 et 2012, le nombre d’ateliers a été divisé par quatre, passant de seize à quatre. Pour faire face à la fragilité de la filière et assurer la transmission d’un savoir-faire en péril, la tapisserie d’Aubusson a été inscrite en 2009 sur la liste représentative du « Patrimoine culturel et immatériel de l’humanité » par l’UNESCO. Ce classement a donné l’impulsion au projet de création de la Cité internationale.

Celle-ci a pour mission de conserver, d’enrichir et de mettre en valeur ce savoir faire. Un espace d’exposition de 1 200 m2 et 7 m de hauteur, la « Nef des tentures », invite à voyager au fil de cinq siècles et demi de production en Aubusson. Dans un parcours chronologique, la scénographie évoque, grâce à des décors historiques en trompe l’œil inspirés du théâtre, l’époque d’origine des tapisseries exposées. Avec la mise en place d’un Fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines, la Cité participe à la relance de la création à Aubusson à travers un appel à projets qu’elle organise chaque année. Une autre de ses missions est de veiller à la transmission des techniques du tissage : espace de formation, résidence d’artistes, service éducatif, centre de documentation doivent y contribuer.

La Cité internationale de la tapisserie, syndicat mixte réunissant le Conseil départemental de la Creuse, la Région Nouvelle Aquitaine et la Communauté de communes Creuse Grand Sud,  reçoit une aide de l’Union européenne (UE) pour cette réalisation. L’UE investit dans cette action avec le Fonds européen de développement régional (FEDER) : celui-ci finance une partie des projets servant le développement économique des régions ; sa mise en œuvre est planifiée dans des programmes opérationnels (PO). Dans le cadre du plan régional Massif central, le projet ayant pour thématique « Tourisme et culture », le FEDER soutient la Cité sur le projet immobilier et sur les opérations de communication en lien avec son ouverture : en 2015, le Syndicat mixte a reçu un financement européen de 596 595 € pour un engagement financier de 2 414 300 €.

Retrouvez plus d’information sur le site officiel.

Répondre