Colloque européen sur le thème : Quelle(s) politique(s) de l’énergie en Europe pour quel modèle de société ?

EUROPA organise le vendredi 24 novembre, à la Maison de la Région à Limoges, Conseil régional Nouvelle Aquitaine, son 21e colloque européen sur le thème : « Quelle(s) politique(s) de l’énergie en Europe pour quel modèle de société ? ».

La Maison de l’Europe Centre Europe Direct Limousin sera présente avec un stand d’information.

Pour l’occasion, et comme elle l’a déjà fait en 2016 à l’occasion du colloque consacré aux « Défis et enjeux de la silver économie en Europe », EUROPA réunit au sein d’un « Club des partenaires » les principaux acteurs – économiques et industriels – qui, tant au niveau national que régional, au sein de la Nouvelle Aquitaine, participent à l’essor et aux transformations du secteur de l’’énergie. Par ailleurs, et comme c’est désormais le cas depuis deux ans, le colloque EUROPA est organisé dans le cadre des travaux de l’Intergroupe du Parlement Européen « Services Publics et biens communs » présidé par le député européen Jean-Paul DENANOT, présent pour l’occasion.

La Maison de l’Europe Centre Europe Direct Limousin sera présente avec un stand d’information.

L’Europe s’est construite, pour partie, autour de la question de l’énergie (charbon – CECA, 1951 ; énergie nucléaire – EURATOM, 1957). Il faut toutefois attendre le traité de Lisbonne en 2009 pour que l’énergie devienne une compétence partagée de l’Union. A cet égard, et au sens du traité de Lisbonne, la politique européenne de l’énergie a pour principaux objectifs :

  • d’assurer le fonctionnement du marché de l’énergie ;
  • d’assurer la sécurité de l’approvisionnement énergétique dans l’Union ;
  • de promouvoir l’efficacité énergétique et les économies d’énergie ainsi que le développement des énergies nouvelles et renouvelables ;
  • de promouvoir l’interconnexion des réseaux énergétiques.

L’article 194 du traité sur le fonctionnement de l’UE fait de certains domaines de la politique de l’énergie une compétence partagée, ce qui constitue une évolution vers une politique commune de l’énergie. Chaque État membre conserve le droit « de déterminer les conditions d’exploitation de ses ressources énergétiques, son choix entre différentes sources d’énergie et la structure générale de son approvisionnement énergétique ».

Un réexamen attentif des évolutions qui, depuis plus de 60 ans, concernent le secteur de l’énergie en Europe, et le rappel, ci-dessus, des dispositions des traités relatives à la politique de l’énergie de l’UE, conduisent à s’interroger sur l’existence, effective, aujourd’hui, d’une politique de l’énergie européenne, distincte de celles des Etats, une politique qui soit autre chose que l’addition des mesures nationales et qui souligne une véritable volonté politique de l’UE en la matière. Comment caractériser/définir cette politique ? Quels en sont les aspects saillants ? A quels enjeux entend-elle répondre ? De quelle manière ? Si la question de l’énergie est au fondement de la construction européenne, la politique de l’Europe en la matière a, pour l’essentiel et jusqu’à aujourd’hui, plutôt consisté dans l’adoption de mesures de dérégulation, d’ouverture à la concurrence (séparation entre les action de production et les activités de gestion des réseaux de fourniture) et de privatisation des opérateurs historiques en matière d’énergie, au risque de faire oublier qu’il reste un service public, et revêt un caractère stratégique pour les Etats : politiques étrangère, économique, fiscale, environnementale ; lutte contre les inégalités et la précarité etc. nombreux sont les domaines d’intervention de l’Etat et des collectivités territoriales qui sont directement liés aux choix réalisés dans le secteur de l’énergie. Le rôle relativement effacé de l’Union européenne en matière d’énergie a ainsi conduit les Etats européens à développer des modèles nationaux très différents rendant plus difficile une convergence, un modèle partagé à même de répondre aux défis auxquels l’Europe est confrontée. Aujourd’hui, l’UE affiche une politique plus volontariste en matière d’énergie : aux politiques de dérégulation et de privatisation semble succéder une volonté de construire une politique de l’énergie commune aux Etats membres avec la naissance d’une Union de l’énergie. Les problématiques ou enjeux que le colloque EUROPA s’efforcera d’éclairer grâce à la participation des experts européens de son réseau et des spécialistes nationaux de ces questions, sont les suivants :

  • Quelle politique de l’énergie pour l’Europe ? Quelle(s) ambition(s) de l’Europe en matière d’énergies ?
  • Existe-il des modèles énergétiques nationaux ?
  • La souveraineté énergétique
  • La transition énergétique
  • Transformation du modèle énergétique (transition énergétique) et financement
  • Transition énergétique et rôle de des territoires ; démocratie énergétique
  • Lutte contre la précarité et la pauvreté énergétique

Le 21ème colloque EUROPA débutera par une mise en perspective des enjeux sociétaux actuels relatifs au défi environnemental, et plus particulièrement au dérèglement climatique imputable aux activités humaines et à l’utilisation massive, depuis le 19ème siècle, d’énergies fossiles. Ce défi est aujourd’hui un phénomène si évident, si patent, que l’on désigne du terme « anthropocène » cette période de l’histoire de notre terre caractérisée par l’impact global de l’homme sur l’écosystème. Le défi environnemental doit être lui-même apprécié à la lumière d’un certain nombre de ruptures : la baisse tendancielle de la consommation d’énergie dans les sociétés industrialisées, l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments nouvellement construits, les progrès réalisés quant au coût et au rendement des énergies renouvelables, la tendance de fond de nos sociétés à économiser l’énergie plus qu’à en augmenter la production… Au-delà de cette mise en perspective des différents enjeux et transformations sociétaux liés à l’énergie, le rapport introductif s’attachera à montrer que, dans un moment marqué par l’effacement des Etats-Unis sur les questions environnementales, et par l’affirmation de la priorité donnée à leur économie nationale, il appartient à l’Europe de tenir le premier rôle en matière de lutte contre le réchauffement climatique, en définissant une politique de l’énergie qui tiennent compte des transformations évoquées plus tôt, et qui fasse le pari de la transition énergétique, du remplacement des énergies fossiles, polluantes, finies, et au final ne répondant plus aux exigences du temps présents, afin de faire émerger un modèle de société plus durable, plus équitable, plus respectueux des équilibres environnementaux et territoriaux… Le colloque s’interrogera donc sur les possibilités pour l’Europe de construire une véritable politique européenne en matière d’énergie, et sur la définition même de cette politique : un modèle est à construire, fondé sur l’européanisation d’obligations de service public, sur la décentralisation des systèmes énergétiques… Le contexte dans lequel prennent place aujourd’hui les réflexions sur la question de l’énergie ayant été précisé, les débats, les échanges, les réflexions s’articuleront donc autour de trois thèmes, déclinés en autant de table-ronde :

  • Table ronde n°1 : Une politique européenne de l’énergie pour une société plus durable.
  • Table ronde n°2 : Une politique européenne de l’énergie pour une société plus décentralisée.
  • Table ronde n°3 : Une politique européenne de l’énergie pour une société plus équitable.

Au final, le colloque EUROPA 2017 a pour ambition d’examiner la question des politiques de l’énergie en Europe à la lumière des trois défis particuliers : celui de l’environnement et du changement climatique ; celui de la territorialisation des politiques publiques et plus particulièrement du rôle des territoires dans la définition et la mise en oeuvre des politiques de l’énergie ; et enfin celui de la lutte contre la pauvreté et la précarité énergétique.

Pour s’inscrire : http://www.europaong.org/actions/colloques-europa/2017-quelles-politiques-de-lenergie-en-europe-pour-quel-modele-de-societe/sinscrire-au-colloque-europa-2017/

Répondre