Confinement / déconfinement : où en est le secteur de la culture en Europe en ce mois de juin 2021 ?

Une saison 2020-2021 dont les acteurs du monde de la culture se souviendront ! La crise sanitaire mondiale a touché particulièrement un des secteurs majeurs de l’économie et de la société européenne, le secteur culturel. Salles de cinéma, de théâtre ou de spectacles fermées ; concerts, festivals, expositions, rencontres et rendez-vous internationaux annulés ;  portes closes aussi dans les musées, les bibliothèques et les lieux du patrimoine, dans les librairies parfois… Ce ne sont que quelques exemples de ce que les responsables de ces structures ou manifestations culturelles, mais aussi leurs employés et surtout les artistes et techniciens aux statuts souvent précaires, ont vécu depuis le premier trimestre de l’année 2020. D’autres domaines du secteur culturel, comme l’audiovisuel, ont été beaucoup moins impactés et la situation a même permis à certains de prospérer.

C’est donc un panorama des différentes situations dans lesquelles se trouvent les milieux culturels des pays d’Europe que nous allons tenter de présenter ici, au moment où, en France, les autorités ont annoncé la fin des interdictions ou des limitations, et ce, jusqu’à la réouverture des discothèques en juillet.

Depuis quelques mois l’Europe connaît, en effet, un recul généralisé de la pandémie. La situation n’est toutefois pas homogène et ce sont des stratégies de déconfinement différentes qui ont été prises par les Etats.

En Allemagne, la 3ème vague de la pandémie a été particulièrement sévère et a obligé, dès la fin 2020, les autorités à imposer un reconfinement assez drastique. Celui-ci a touché aussi les milieux culturels même si les acteurs du secteur ont tenté quelques expérimentations, à l’Opéra de Berlin notamment, avec un test antigénique compris dans le prix du billet. Les musées berlinois avaient rouvert eux aussi, avant d’être amenés à refermer leurs portes. Depuis début mai, c’est un assouplissement progressif et très prudent qui est engagé dans chaque Land. Quelques événements culturels ont repris, uniquement en extérieur, mais aucune date n’est encore fixée pour la réouverture généralisée des salles de théâtre, de concert ou de cinéma. Un plan d’aide de 2,5 milliards d’euros a été adopté pour encourager la reprise des spectacles et d’événements culturels.

En Belgique, c’est la même prudence qui est de mise. Seuls les événements en extérieur étaient jusque-là autorisés, mais depuis le 9 juin, les cinémas belges peuvent de nouveau accueillir des spectateurs, avec des jauges toutefois limitées. Cette réouverture des cinémas a été également autorisée depuis quelques semaines en France, aux Pays-Bas, en Pologne notamment.

D’autres Etats ont une vision plus optimiste de la situation et ont engagé dès ce printemps des mesures de déconfinement. C’est notamment le cas de pays du sud de l’Europe comme l’Espagne, le Portugal ou l’Italie.

Le Portugal, violemment touché par la pandémie en 2020, a commencé à assouplir les mesures de confinement dès le mois de mars, avec la réouverture des bibliothèques et librairies, puis des musées et sites historiques pour lesquels ont été, ici et là, instaurées des mesures de gratuité. Depuis mai, c’est l’ensemble des lieux culturels qui est désormais accessible.[1]

En Espagne, après un reconfinement strict en mars, les portes des musées (le fameux Guggenheim de Bilbao en a été le premier symbole fort) se sont progressivement ouvertes. Compte tenu de l’autonomie assez large dont bénéficient les régions espagnoles, c’est en ordre dispersé, et en deux phases, que les réouvertures s’effectuent, mais partout avec des jauges réduites et le maintien rigoureux des mesures de distanciation. Le gouvernement Sanchez, qui a réaffirmé à plusieurs reprises l’importance de la culture dans l’économie espagnole, a fixé au 1er juillet prochain le retour à une relative normalité.

L’Italie, le premier pays européen à avoir été dramatiquement éprouvé par le Coronavirus en 2020,  a été l’un de ceux qui ont le plus largement rouvert leur secteur culturel, et ceci dès le mois d’avril 2021. Cinémas, salles de spectacles, musées, etc., sont de nouveau accessibles avec des jauges toutefois restreintes et dans les limites imposées par le respect d’un couvre-feu, limites qui devraient, comme ailleurs, être progressivement repoussées.

Dans cette liste des pays du sud ayant engagé une stratégie de réouverture, il faut aussi ajouter la Grèce, qui, pour lancer une saison touristique dont l’insuccès serait très mal vécu par l’économie nationale, a fait preuve d’un volontarisme résolu en décrétant en mai, avec force concours médiatique, la réouverture des sites antiques.

C’est donc, et ceci en l’absence de compétences communes de l’UE en matière de santé, en ordre dispersé que les pays de l’Union européenne ont répondu aux exigences d’une crise sanitaire inédite. Les mesures de restriction qui ont été prises ici et là ont mis en évidence l’importance de la culture dans les sociétés européennes, une reconnaissance qui a peut-être permis d’accélérer son déconfinement.


[1] L’explosion récente du variant Delta remet en cause, notamment à Lisbonne, les mesures de déconfinement prises jusque-là.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *