Dossier – Que fait l’Europe en Nouvelle Aquitaine ? #Mars2018

#JeparledEurope en Nouvelle Aquitaine

Tous les mois, les Centres d’Information Europe Direct de la Nouvelle-Aquitaine vous proposent un exemple d’action concrète de l’Union européenne sur une partie de notre territoire.

Depuis septembre de l’année 2017, les 6 CIED travaillent sur un projet commun intitulé « Parlez-moi d’Europe Tour » qui a pour objectif de stimuler le débat et la discussion autour de l’Union européenne et de ses politiques d’une manière innovante.

90 animations, 30 journées d’animation, 30 villes, 30 débats PolKa, pour un projet unique sur tout le territoire de la Nouvelle Aquitaine.

Nous avons rencontré Mathieu DECQ, directeur de Pistes-Solidaires, le CIED de Pau et des Pays de l’Adour, qui est l’initiateur et le coordinateur du projet.

  1. Monsieur Decq, pourriez-vous nous expliquer l’origine du projet et en préciser les objectifs ?

Lors du premier semestre 2017, nous avions réuni 90 jeunes de Nouvelle Aquitaine face à 5 décideurs politiques. A l’heure de l’euroscepticisme et des interrogations pesant sur le devenir de l’Europe, nous voulions donner la parole aux jeunes pour qu’ils réfléchissent à leur Europe de demain et pour qu’ils interrogent les politiques sur les changements et solutions à apporter. Les échanges et les réponses de ce premier « Parlez-moi d’Europe » ont été synthétisés dans un livret.

Les élections européennes de 2019 se rapprochant, le « Parlez-moi d’Europe Tour » voulait aller plus loin et s’ouvrir au grand public. Informer, donner à comprendre, à échanger et à débattre d’Europe avec 2 objectifs principaux :

  • porter l’information et le débat dans les villes de petite et moyenne taille, et pas uniquement dans les grands centres urbains
  • récolter les envies et les besoins pour l’Europe de demain des citoyens pour échanger de manière asynchrone avec les députés européens via un système de vidéomatons.

       2. Un Tour de Nouvelle Aquitaine, comment avez-vous procédé ?

Le Tour n’est qu’une partie du projet qui a commencé en septembre de l’année dernière.

Nous avons questionné les citoyens de Nouvelle Aquitaine via un sondage qui a touché 1000 personnes, qui nous ont donné leur avis sur l’UE, ses politiques, ses forces, ses faiblesses et sa gestion des crises actuelles notamment.

A partir des ces réponses, nous avons identifié les sujets objet de discussion parmi les citoyens et permettant d’exprimer leur confiance ou leur mécontentement envers les institutions européennes.

Nous avons alors réalisé 12 capsules vidéos expliquant en 3-4 minutes l’essentiel à connaître sur plusieurs sujets européens : les institutions européennes, l’UE et les migrants, l’Europe et l’environnement, le marché unique européen, l’Europe sociale et fiscale, la nécessité d’une défense européenne.

Depuis novembre 2017, nous traversons la région du nord au sud, et d’est à ouest pour aller à la rencontre des citoyens et leur proposer des animations au cours de 30 journées spécifiques : 30 journées d’animation dans 30 villes de Nouvelle Aquitaine.

Vous retrouvez toutes les étapes et les événements du Tour à la page www.parlezmoideurope.fr.

        3. Quelles sont les animations que vous proposez aux citoyens ?

Lors de chaque journée, le projet met en place 2 animations qui s’adressent, de manière totalement gratuite, à 2 publics différents et un débat POLKA le soir qui est ouvert au grand public.

Interventions dans des établissements scolaires (lycées, MFR, CFA, universités, …), expositions dans des bibliothèques et médiathèques, participation à des forums, ateliers ludiques dans des centres sociaux, micro-trottoir, chroniques radio, etc. Les animations informent et touchent des publics très différents.

Alors que le POLKA (POLitique KAwaa – nous nous sommes inspirés d’une méthode spécifique d’animation conçue et élaborée chez Kawaa) sert à faire discuter d’Europe à l’échelle locale et à stimuler l’intérêt des citoyens envers les politiques européennes.

Lors de chaque soirée, nous nous questionnons autour d’une des thématiques précédemment identifiées. Le POLKA débute par la présentation de quelques chiffres et enjeux clés et se poursuit avec un « nuage de questions » qui guide la discussion en petits groupes. Pour conclure, chaque groupe revient sur les échanges et les solutions trouvées et les autres sont invités à réagir à posteriori.

        4. Un projet ambitieux, comment il se met en place ?

« Parlez-moi d’Europe Tour » est porté par Pistes-Solidaires via son activité de Centre d’Information Europe Direct de Pau et des Pays de l’Adour, avec le soutien de la Représentation de la Commission européenne en France et du Conseil régional de Nouvelle Aquitaine.

Le projet a été sélectionné dans le cadre de l’appel à proposition publié par la Commission en 2017 afin de subventionner des projets promouvant les valeurs européennes.

Pistes-Solidaires a associé le réseau des CIED de la région Nouvelle Aquitaine, des organismes relais du « Parlez moi d’Europe Tour » sur les territoires ex-Limousin (CIED de Limoges), ex-Poitou-Charentes (CIED de Poitiers et CIED d’Angoulême), ex-Aquitaine (CIED de Bordeaux et CIED d’Agen).

Les relais du projet ont ainsi assuré la mise en place des actions locales, lors de toutes les différentes phases du projet, notamment via la prise de contact avec les acteurs et les publics locaux, chacun dans sa zone de compétence. Voilà que le  «Parlez-moi  d’Europe Tour » devient l’occasion de consolider et/ou de nouer de nouveaux partenariats avec les interlocuteurs locaux afin que chaque structure puisse être bien identifiée dans son territoire.

        5. Une fois le Tour terminé ?

Le « Parlez-moi d’Europe Tour » c’est faire remonter la parole des citoyens, leurs envies et leurs attentes pour l’Europe de demain à ceux et celles qui les représentent au Parlement européen.

C’est pourquoi, à chaque étape du Tour, nous demandons à des participants de s’imaginer face à un député européen  et de lui adresser une question, une critique, une remarque ou une proposition via un système de vidéomatons #JeparledEurope.

Nos vidéomatons sont envoyés aux 24 députés européens des 3 circonscriptions électorales de Nouvelle Aquitaine pour qu’ils répondent aux questions des citoyens. Leurs réponses seront publiées sur la page web du projet.

        6. 20 journées déjà réalisées, quels sont les retours des citoyens ?

Les retours et les questions sont très disparates et varient d’un extrême à l’autre : ceux pour qui l’Europe représente un espace de paix et de prospérité qui est avantageux notamment en termes de mobilité et d’échange, ceux qui remettent en discussion des fondamentaux du processus européen tel que Schengen qui n’a rien apporté de plus, sinon la libre circulation des criminels.

Ceux qui demandent à l’Europe de développer une véritable politique d’accueil envers les demandeurs d’asiles et les migrants et ceux qui déplorent une Europe au service des lobbies (l’exemple du glyphosate est très souvent utilisé).

Les seniors ont plutôt tendance à défendre les acquis européens, même s’il y en a parmi eux qui attaquent le CETA, alors que les jeunes, soit ils ne sont pas du tout sensibles à la question, soit ils reprochent le manque d’harmonisation entre pays, en termes de normes de production par exemple.

Disons que personne ne (re)met en cause l’idée qui était à l’origine de la construction européenne, celle des philosophes et des pères fondateurs des années 50, mais beaucoup regrettent les déviances du projet originaire qui s’est au final soumis à la logique capitaliste et financière. Ils dénoncent le manque d’une Europe « sociale » qui ne peut pas encore se construire vu les grosses disparités socio-économiques existant entre les pays.

Les citoyens demandent un vrai plan A pour une Europe qui doit être plus démocratique (nécessité de refonder les institutions) et à l’écoute de leurs besoins.

Tous les retours des 30 débats POLKA, les échanges, les idées et les questions seront récoltés en fin de projet dans un livret.

 

Répondre