Grand Prix Franco-Allemand des Médias 2018 attribué à Jürgen Habermas

Grand Prix Franco-Allemand des Médias 2018 attribué à Jürgen Habermas

L’Europe et le monde font face à des changements majeurs. Partout les citoyens s’interrogent sur leur rôle et sur les possibilités dont ils disposent pour apporter leur pierre à l’édifice pour bâtir l’avenir de notre société. C’est dans ce contexte que s’inscrit la décision des membres du Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) d’attribuer le Grand Prix Franco-Allemand des Médias au Professeur Jürgen HABERMAS, philosophe et sociologue.

Le Professeur Thomas Kleist, Président du PFAJ et PDG du Saarländischer Rundfunk, voit dans ce choix un hommage que les organisateurs du Prix ont souhaité rendre à l’engagement de longue date de ce fin lettré pour façonner une Europe au visage démocratique. « Par ses travaux scientifiques, Jürgen Habermas a marqué de son empreinte des générations d’intellectuels ; ses réflexions régulières ont eu une incidence décisive dans le débat sur l’avenir de l’Europe. C’est pourquoi nous avons l’honneur et l’immense joie de lui décerner ce Prix qui récompense à la fois l’intellectuel hors pair et le « citoyen du monde » d’exception, et de le remercier pour l’ensemble de son œuvre. »
Selon Thomas Kleist, cela vaut particulièrement pour le rôle central de la France et de l’Allemagne dans l’Europe de demain : « Jürgen Habermas plaide pour une Europe des citoyens et pour une société ouverte dont le cadre juridique ne peut être posé qu’à travers la libre formation de la conscience et des élections indépendantes. » M. Kleist indique aussi que la poursuite d’une construction européenne à la hauteur de ces objectifs est l’une des conditions essentielles pour défendre la souveraineté des États membres et des citoyens dans un monde globalisé : « Le débat sur l’avenir de l’Europe est presque impossible à imaginer sans les apports et les réflexions de Jürgen Habermas. »
C’est la raison pour laquelle le philosophe est devenu au fil du temps une idole de celles et ceux qui croyaient encore à une coopération plus étroite au sein de l’Europe, aux valeurs démocratiques ainsi qu’au droit de toute personne à tracer son parcours de vie en toute responsabilité. En outre, les thèses et arguments de Jürgen Habermas continuent de recueillir une large adhésion et de rencontrer également un écho auprès des jeunes générations. Selon M. Kleist, le philosophe fait donc toujours autant partie des figures de proue et des porteurs d’un message d’espérance en un avenir plus juste et plus pacifique.

+++ L’ importance croissante des médias pour une société libre +++

Le Président du Prix Franco-Allemand du Journalisme a ensuite souligné l’importance de la presse indépendante pour le dialogue et pour une meilleure compréhension au-delà des frontières nationales. « La presse indépendante ne pourra défendre son rôle dans le monde globalisé que si les journalistes se mettent en réseau en conséquence », affirme Thomas Kleist. Il faudrait donc poursuivre la coopération engagée autour de l’investigation sur des sujets majeurs. Les radios et les télévisions publiques européennes ainsi que certaines grandes maisons d’édition en sont désormais conscientes et les succès récemment engrangés sur cette voie – les révélations relatives à la fraude fiscale à grande échelle et à l’évasion massive de capitaux, par exemple – sont encourageants. Thomas Kleist souligne que Jürgen Habermas s’est très tôt penché sur le sujet en s´engageant passionnément en faveur d’une presse libre et indépendante, fondement même du débat sociétal. « Un des objectifs du Prix Franco-Allemand du Journalisme est de représenter toute la diversité des voix de la société qui s’expriment dans le paysage médiatique, et de soutenir la confrontation des idées et des opinions. Le PFAJ met en lumière des contributions à la fois indépendantes, non partisanes et critiques », rappelle le Président du Prix Franco-Allemand du Journalisme.
Le Grand Prix des Médias est attribué chaque année à une personnalité ou à une organisation qui s’est particulièrement illustrée en œuvrant pour le rapprochement franco-allemand et européen. Simone Veil, Volker Schlöndorff, Valéry Giscard d’Estaing, Helmut Schmidt, Alfred Grosser, Jean Asselborn, Plantu et l’organisation qu’il a fondée, Cartooning-for-peace, ainsi que l’association de sauvetage des réfugiés SOS-MEDITERRANEE ont été lauréats de ce prix.

Aux côtés du Grand Prix Franco-Allemand des Médias, le Prix Franco-Allemand du Journalisme récompense d’excellentes contributions journalistiques dans cinq catégories (Vidéo, Audio, Écrit, Multimédia et Prix Jeunes Talents).

La remise des Prix aura lieu le 4 juillet 2018 à Berlin dans les locaux de la chaîne ZDF – Zollernhof, Unter den Linden.

Le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) a été créé en 1983 à l’occasion du 20ème anniversaire du Traité de l’Élysée conclu entre la France et l’Allemagne. Aujourd’hui, il fait partie des prix journalistiques de premier plan en Europe. En sont membres Deutschlandradio, Zweites Deutsches Fernsehen (ZDF), France Télévisions, Europe 1, ARTE, la Deutsche Welle, Tageblatt, Le Républicain Lorrain, la SaarLB, Deutsches Städte-Network (DSN), Radio France, le Saarbrücker Zeitung, le Gustav-Stresemann-Institut (GSI), l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), l’Université Franco-Allemande (UFA), la Fondation Robert Schuman et la Stiftung Genshagen, sous l’égide de la Saarländischer Rundfunk (SR).

Répondre