Jupiter, le Super Calculateur au service du monde de demain est en Europe

© Panumas Nikhomkhai de Pixabay

Quelle serait votre réaction s’il fallait mobiliser chaque terrien pendant 4 ans pour effectuer un calcul que JUPITER, super calculateur exascale EUROHPC, mettrait une seconde à réaliser ?

Voici l’échelle de temps et de puissance que l’Europe s’apprête à financer. Un contrat d’achat a été signé entre l’entreprise Euro HPC JU et un consortium composé d’Eviden et de Partec. Ainsi, ce supercalculateur pourra soutenir le développement de modèles de haute précision de systèmes complexes et l’application de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine scientifique et industriel.

Ses champs d’application incluront la formation de modèles linguistiques en IA, la création de jumeaux numériques du cœur ou du cerveau humain à des fins médicales et des simulations haute résolution du climat pour l’ensemble du système TERRE.

Il peut effectuer un exaflop soit un milliard de milliards de calculs par seconde. Avec son module Booster, hautement évolutif, il sera particulièrement adapté à l’exécution de simulations complexes.

Il pourra également intégrer les technologies futures comme l’informatique quantique dont nous voyons les prémices.

Ce supercalculateur sera installé en Allemagne et exploité par JSC (Jülich Supercomputing Centre).

C’est un budget total prévu de 273.000.000 € pour l’acquisition, la livraison, l’installation et la maintenance de JUPITER.

L’EuroHPC JU (ou eurocalcul haute performance) financera 50 % du coût total de la nouvelle machine et les 50 % restants seront financés à parts égales par le ministère fédéral allemand de l’Education et de la recherche et le ministère de la culture et des sciences de l’Etat du Nord, Rhénanie, Westphalie.

Jupiter sera mis à disposition d’un large éventail d’utilisateurs de la communauté scientifique, des industries et du secteur public situés dans toute l’Europe.

L’installation du système débutera début 2024. Dès sa construction, les utilisateurs pourront préparer et tester le système dans le cadre du programme Early ACCESS, permettant une coopération étroite de toutes les parties impliquées pour fabriquer et configurer la meilleure version possible du système pour la communauté scientifique.

Cela renforcera l’excellence européenne en matière d’HPC et en fera le leader mondial du super calcul.

Un deuxième supercalculateur exaflopique européen, baptisé Jules Verne, sera hébergé en France en 2025. Un super calculateur de milieu de gamme, Deadalus est en cours d’installation en Grèce.

Ces nouveaux systèmes porteront à huit les supercalculateurs existants comme Discoverer en Bulgarie, MeluXina au Luxembourg, Vega en Slovénie, Karolina en Tchéquie, Léonardo en Italie, LUMI en Finlande et Deucalion au Portugal. Le troisième supercalculateur européen préexscale, MARENostrum5, sera inauguré dans les prochains mois en Espagne.

Nos calculatrices ressembleront bientôt à des dinosaures !

Répondre