La Commission européenne lance la procédure de recrutement pour la nouvelle Autorité européenne du travail

La Commission européenne a lancé le site internet de l’Autorité européenne du travail (AEL) ainsi que la procédure de recrutement de son personnel. Avec plus de 17 millions d’Européens vivant ou travaillant dans un autre Etat membre que leur Etat d’origine, l’Autorité européenne du travail aidera les personnes, les entreprises ainsi que les administrations nationales à bénéficier des opportunités crées par la libre circulation des personnes. De plus, l’autorité sera un instrument important pour assurer une mobilité du travail juste.

Le 13 juin dernier, les Etats membres ont désigné Bratislava comme la ville qui accueillera la nouvelle autorité. Durant la phase actuelle de lancement, la Commission accueillera l’ALE dans un premier temps à Bruxelles, jusqu’à ce que les locaux soient prêts en Slovaquie. La nouvelle autorité sera établie le 31 juillet 2019 et ses activités débuteront à la mi-octobre, avec la première réunion de son comité de direction ainsi que la présentation du programme de travail. Il est également prévu que l’autorité atteigne ses capacités opérationnelles complètes d’ici à 2024 avec une équipe d’environ 140 personnes, dont quelques-uns seront détachés par les Etats membres et interviendront comme des agents de liaison nationale. La Commission vient de publier les premières vacances d’emploi de l’autorité dans la section vacances d’emploi.

L’Autorité européenne du travail fait partie de la mise en œuvre du Socle européen des droits sociaux et a été annoncée par le Président Juncker dans son discours sur l’état de l’Union en 2017.

Répondre