La Maison Européenne de la Photographie (MEP)

 

C’est un centre d’exposition de photographies ouvert en février 1996 ; il est animé par une association, Paris Audiovisuel – Maison Européenne de la Photographie  fondée en 1978 par Jacques Chirac, alors maire de Paris, à l’initiative d’Henry Chapier[1], et soutenu financièrement par la Mairie de Paris, qui met notamment à disposition l’hôtel particulier Hénault, au 5/7, rue de Fourcy (Paris 4°).

 

Elle est ainsi constituée :

  • Centre d’expositions

La MEP propose une vingtaine d’expositions par an et fait la part belle à des artistes de tous horizons, en invitant de grands noms comme de jeunes talents.

  • La collection

Elle est représentative de la création photographique internationale des années 1950 à aujourd’hui. Constituée à ce jour de 20 000 œuvres environ, elle prend en compte l’ensemble des démarches artistiques, du reportage à la photographie de mode en passant par les pratiques documentaires contemporaines, jusqu’aux œuvres se situant à la frontière de la photographie et des arts plastiques ; collection d’auteurs, elle est constituée essentiellement de tirages d’exposition réalisés par l’artiste ou sous son contrôle.

  • L’Atelier de Restauration et de Conservation des Photographies (ARCP)

Depuis 1983, cet atelier met en œuvre la politique de préservation du patrimoine photographique de la Ville de Paris.

  • La bibliothèque Roméo Martinez

Avec plus de 30 000 titres, c’est une référence en la matière ; elle est la mémoire de l’édition couvrant une aire allant du Japon au continent américain et de la Scandinavie à l’Afrique du Sud.

  • La vidéothèque

750 films consacrés à la photographie -fictions réalisées par des photographes, films expérimentaux, entretiens-.

  • L’auditorium Bernard Pierre Wolff

Constitué de 100 places, il accueille de nombreuses projections et conférences, donnant ainsi à voir ou à entendre grands photographes et grands professionnels.

Évènements en février 2019 :

Exposition de JR (Paris, 1983 -…) :

JR possède la plus grande galerie d’art au monde. Grâce à la technique du collage photographique il expose librement sur les murs du monde entier, attirant ainsi l’attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement.

Momentum, la mécanique de l’épreuve est la première grande exposition de JR au sein d’une institution française. Elle rassemble notamment les premières photographies de l’artiste, des collages de format monumental de ses plus grands projets et plusieurs installations inédites. L’exposition présente de nombreux projets et immerge le visiteur au sein même du processus créatif de JR, en revenant sur ses débuts lorsqu’il réalisait des graffitis, ainsi que sur ses premières photographies et ses premiers collages. Le parcours de l’exposition présente également des séries d’envergure : Portrait d’une Génération (un projet d’affichage illégal de portraits réalisés avec un objectif 28 millimètres) ; Women Are Heroes (soulignant la dignité des femmes qui sont souvent les premières victimes lors de conflits ou de guerre) ; The Wrinkles of the City (dont les actions visent à révéler l’histoire et la mémoire d’un pays ou d’une ville en se focalisant sur les rides de ses habitants) ; Unframed (dans lequel JR s’approprie des images réalisées par d’autres photographes et qu’il recontextualise en leur donnant un sens nouveau). L’exposition dévoile également une fresque interactive inédite.

Film :

  • Visages, villages, 2017, film d’Agnès Varda et JR.

 

Sources :

[1] Henry Chapier (14 novembre 1933 – 27 janvier 2019) : Président de la MEP, dès sa création en 1996 jusqu’en décembre 2017.

Répondre