La première présidente du parlement européen a désormais une pièce de monnaie à son effigie

La frappe d’une pièce de 2 € à l’effigie de Simone Veil a été lancée par la Monnaie de Paris, avant l’entrée de l’ancienne ministre et présidente du Parlement européen au Panthéon. « L’euro c’est l’Europe, qui a été au cœur de l’engagement de Simone Veil, il n’y a pas beaucoup mieux pour représenter ce qu’elle est », a estimé le président de la Monnaie de Paris, Aurélien Rousseau, en lançant l’opération.

Après le baptême d’une place et d’une station de métro à son nom fin mai à Paris, l’émission d’une pièce à son effigie entre dans le cadre des hommages à l’ancienne ministre, morte le 30 juin 2017, à l’âge de 89 ans. « Pour les enfants, même vieux, tout cela est assez extraordinaire. Une pièce de monnaie, c’est très, très, bien », a affirmé son fils Jean Veil, présent au côté de son frère, Pierre-François, et d’autres membres de la famille lors d’une brève cérémonie.

La pièce présente le portrait de Simone Veil, avec sur le col le matricule qu’elle portait en déportation, et l’hémicycle du Parlement européen. Quinze millions d’exemplaires de cette pièce doivent être mis en circulation début juillet. « Ce n’est pas une médaille, mais une pièce de circulation que les Français pourront retrouver un peu partout », a souligné le PDG de la Monnaie de Paris. Quatre timbres à l’effigie de Simone Veil vont par ailleurs être émis par La Poste à l’occasion de ces commémorations. Les cendres de Simone Veil et de son époux Antoine, mort en 2013, doivent être transférées au Panthéon le 1er juillet.

Source : Ouest-France

Répondre