Depuis l’Acte unique européen de 1986, prolongé par le traité de Maastricht est née la politique des transports. Elle repose sur l’ouverture des frontières et la libéralisation des espaces mais cette modernisation, essentielle à l’économie, doit veiller aux droits et devoir des voyageurs, à la sécurité et protection de l’environnement.
Dans cette optique des objectifs précis ont été donnés et des moyens sont mis à disposition des pays pour que ces engagements soient respectés.