Mostra de Venise et Commission européenne

Europe créative[1] est le programme-cadre de la Commission européenne visant à soutenir les secteurs de la culture, de la création et de l’audiovisuel ; il est doté d’un budget de 1,46 milliard d’euros (9 % de plus que les budgets précédents). Il propose des financements destinés à stimuler l’intérêt pour les œuvres audiovisuelles européennes grâce à la promotion d’événements, de films, d’activités éducatives et de festivals.

 

 

Il soutient :

  • diverses catégories d’œuvres audiovisuelles européennes telles que des festivals ou autres manifestations promotionnelles ;
  • la culture cinématographique tout en essayant d’accroître la connaissance et l’intérêt du public pour les œuvres audiovisuelles européennes, y compris le patrimoine audiovisuel et cinématographique, en particulier parmi les jeunes publics.

Le sous-programme MEDIA d’Europe Créative apporte un soutien financier au secteur audiovisuel pour le développement, la distribution et la promotion de son travail. Il aide le lancement de projets à dimension européenne et stimule l’exploitation de nouvelles technologies ; il permet aux films et aux produits audiovisuels européens de percer sur les marchés hors des frontières nationales et européennes, notamment les longs-métrages, films télévisés, documentaires et nouveaux media. Des aides à la formation et au développement de films sont également proposés.

Dans ce cadre, le 76ème festival international du film de Venise (plus connu sous le nom de Mostra) qui se déroule traditionnellement fin août-début septembre, a bénéficié du soutien du programme MEDIA avec 12 films (sur les 63 présentés dans la sélection officielle). Quatre des films soutenus ont été présélectionnés et ont été en lice pour obtenir le Lion d’Or, véritable consécration internationale : La Vérité de HirokazuKore-eda (France, Japon), About Endlessness de Roy Andersson (Suède, Allemagne, Norvège), Martin Eden par Pietro Marcello (Italie, France) et The PaintedBird de VáclavMarhoul (République tchèque, Ukraine, Slovaquie).

Dans la sélection des « Nouveaux courts métrages » et plus particulièrement dans la section Orizzonti, hors compétition, consacrée aux dernières tendances esthétiques et expressives dans le cinéma international, Blanco en blanco de Theo Court (Espagne, Chili, France, Allemagne) et Madre de Rodrigo Sorogoyen (Espagne, France) ont tous deux bénéficié du soutien du programme MEDIA.

Le film Effetti Domino d’Alessandro Rosseto (Italie) a été projeté dans le cadre de la section Sconfini (sélection officielle) dédiée aux films d’art et de genre, aux films expérimentaux et aux films d’artistes.

Enfin, cinq autres films soutenus par MEDIA ont participé aux sections indépendantes GiornatedegliAutori[2] ainsi qu’à la Venise International Film CriticsWeek[3]organisée en parallèle. En marge du festival, la Commission européenne a aussi organisé le Forum du film européen[4].

[1] Qui succède aux programmes Culture et Media

[2] GiornatedegliAutori est apparue en 2004 sur le modèle de la prestigieuse Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes

[3] Cette semaine est organisée dans le cadre de la Mostra mais de manière autonome par le SNCCI (Syndicat National de la Critique Cinématographique d’Italie)

[4] Un prochain article vous éclairera sur ce forum

Répondre