Nimègue, Capitale verte de l’Union européenne

Pour encourager les villes à prendre en compte l’environnement dans leurs aménagements urbains, la Commission européenne a lancé, en 2006, le Prix de la Capitale verte, décerné depuis 2010 à une ville de plus de 100 000 habitants.

Les villes candidates doivent montrer leur capacité à atteindre des objectifs environnementaux élevés, s’engager dans des projets ambitieux pour améliorer l’environnement et servir de modèle capable d’inspirer d’autres villes.

 

Chaque dossier est étudié en deux étapes :

  • une évaluation technique de la candidature est faite par un groupe d’experts internationaux sur la base de douze indicateurs, parmi lesquels les transports, les espaces verts urbains, la gestion des déchets, l’air, l’eau…
  • le prix est attribué par un jury représentant la Commission européenne, le Parlement européen, l’Agence européenne pour l’environnement, les principales organisations environnementales européennes.

A ce jour, Nantes est la seule ville française à avoir obtenu le label en 2013.

En 2018, Nimègue, la plus vieille ville des Pays-Bas (176 000 habitants), est la Capitale verte de l’Europe. Située dans l’est des Pays-Bas, près de la frontière allemande, elle s’appuie sur la tradition hollandaise de gestion de l’eau et de pratique du vélo en ville.

Elle a été élue ville néerlandaise du cyclisme en 2016 par l’Union néerlandaise des cyclistes, grâce à ses 60 kilomètres « d’autoroutes cyclables », permettant à plus de 65 % des personnes qui se rendent au centre-ville de le faire en vélo ; 27 % des trajets de moins de 7,5 kilomètres sont réalisés avec ce mode de déplacement.

 

Les Pays-Bas ont aussi une longue histoire de gestion de l’eau. Située sur la rive gauche du Waal, la ville de Nimègue a développé le projet « Room for the river Waal », pour une meilleure protection contre les inondations.

Des objectifs ambitieux de recyclage et de gestion, l’implication des citoyens, ont permis de réduire la production des déchets.

Toutes ces mesures visent, selon la mairie, à rendre la ville « climatiquement neutre d’ici 2045 ». A ce titre, elles peuvent inspirer d’autres villes : l’appel à candidatures pour la Capitale verte européenne 2020 est ouvert.

Sources :

Répondre