Plovdiv (Bulgarie) : Capitale européenne de la culture 2019

Plovdiv, première ville bulgare à avoir été élue capitale européenne de la culture, est située au Sud-Est du pays ; elle compte 350 000 habitants.

La cité millénaire, dont les origines remontent au XIIsiècle avant J.-C., s’est construite sur sept collines : elle est même antérieure à Athènes et Rome. Sa devise est « Ancienne et éternelle ».

Du fait de sa longue histoire, ­Plovdiv présente un mélange unique de cultures anciennes : thrace, romaine, médiévale, bulgare, ottomane … et communiste. Elle compte encore de nombreuses ruines antiques, impressionnantes, comme son théâtre romain du IIe siècle, l’un des mieux conservés au monde et l’un des rares encore en activité.

Dans le cœur de la cité, les petites rues pavées s’enchevêtrent entre les maisons colorées du XIXe siècle, époque de la renaissance nationale bulgare : une période florissante pour l’architecture et la littérature locales, ainsi que pour l’affirmation de l’identité du pays face à l’Empire ottoman. Cet élan a mené à la proclamation de l’autonomie de la Bulgarie en 1878.

Samedi 12 janvier 2019, Plovdiv a lancé son programme de manifestations culturelles avec la devise Ensemble et le spectacle « Nous sommes de toutes les couleurs » qui a réuni 1 500 participants internationaux. Pour cette année de la culture, la programmation est de 300 projets et 500 événements, à Plovdiv et dans sa région : expositions, spectacle vivant, projections de films, art et parades de rue, concerts, représentations théâtrales, spectacles de danse, illuminations de façades et installations vidéo, design, événements culinaires…

Au rayon des expositions, signalons celles sur le mur de Berlin, sur l’art de la rue et … sur la production de tabac ! En effet, de la fin de la période ottomane jusqu’à la chute du communisme, la Bulgarie a été un important fournisseur de produits à fumer. A la fin des années 60, la Bulgarie était le premier exportateur de tabac dans le monde, grâce aux ventes vers l’URSS et ses États satellites. L’exposition montre où et comment le tabac était cultivé dans la ville et présente des marchands, des ouvriers et des paysans de Plovdiv.

Trois Trabant, voiture symbole de l’Allemagne de l’Est, ont également été peintes par les artistes Thierry Noir, Christophe-Emmanuel Bouchet et Kiddy Citny.

De nombreux spectacles se dérouleront pendant toute l’année ; en juin, un concert rassemblera des artistes roms locaux ; d’autres manifestations compteront également sur des artistes d’autres pays des Balkans pour mettre en valeur les cultures du Sud-Est de l’Europe.

Sources :

Euronews / Huffpost, 13 janvier 2019 / Metro, 14 janvier 2019 / Le Monde, 16 janvier 2019 europarl.europa.eu

Répondre