Remise du Prix Franco-Allemand du Journalisme 2017

7

Remise du Prix Franco-Allemand du Journalisme 2017

Le Grand Prix des Médias décerné à SOS MEDITERRANEE

Une cérémonie placée sous le signe de la défense des valeurs humanistes et des libertés individuelles

Le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) vient d’être remis au cours d’une cérémonie tenue à la Maison de l’UNESCO. Cinq récompenses ont été décernées dans les catégories Jeunes Talents, Écrit, Multimédia, Vidéo et Audio. Le Grand Prix Franco-Allemand des Médias a été remis à l’association européenne de la société civile SOS MEDITERRANEE pour son important engagement humanitaire.

A l’ouverture de la cérémonie, Daniel Janicot, le Président de la Commission Nationale française de l’UNESCO, a salué le travail du Prix Franco-Allemand du Journalisme par ces mots : « Votre initiative porte en elle l’esprit de l’UNESCO qui est vous le savez de « Construire la Paix dans l’esprit des hommes et des femmes » ».

Thomas Kleist, Président du PFAJ et PDG de la Saarländischer Rundfunk (SR), a loué les actions de sauvetage de nombreux naufragés de SOS MEDITERRANEE et l’engagement des civils qui s’y consacrent pour pallier à un manque d’action des institutions gouvernementales nationales et européennes. Dans son discours, Thomas Kleist a souligné le rôle de l’association dans le maintien de l’idéal européen. « SOS MEDITERRANEE veille de façon déterminante à ce que les valeurs de notre société ainsi que les idées des Lumières et de l’Humanisme puissent littéralement survivre dans un monde libre. Chaque personne sauvée témoigne du respect de ces valeurs. » D’après Thomas Kleist, accuser les associations humanitaires d’inviter, par leur engagement, les réfugiés à prendre la route n’a aucun sens. « Ceux qui argumentent ainsi confondent causes et conséquences. » Grâce à l’intervention de SOS MEDITERRANEE, plus de 13 000 personnes ont pu jusqu’à présent être sauvées de la noyade. Cette association humanitaire est exclusivement financée par des dons.

Delphine Ernotte Cunci, PDG de France Télévisions a insisté sur l’importance du Prix Franco-Allemand du Journalisme en ajoutant : « Il est frappant de constater à quel point, dans le contexte actuel, le PFAJ semble résonner encore plus fortement. Nous partageons les valeurs d’une information indépendante, transparente et utile, des valeurs que les services publics portent haut en défendant un journalisme exigeant, qui permet aux citoyens de nos deux pays de distinguer le vrai du faux, les rumeurs de l’info, d’en expliquer le contexte, d’en décrypter les conséquences. »

Son Excellence l’Ambassadeur d’Allemagne en France, Nikolaus Meyer-Landrut, a soulevé le rôle de l’Europe : « le Prix est le reflet d’une société civile européenne commune. Il met en effet en lumière les questions qui intéressent au même chef tous les citoyens de l’Union européenne. Je souhaite à ce Prix un avenir prospère dans une Europe épanouie. »

Doté d’une valeur totale de 30 000 euros, le Prix a été décerné dans chaque catégorie aux lauréats suivants :

  • Marion Van Renterghem pour « Angela Merkel d’Est en Ouest » (Le Monde, Catégorie Écrit)
  • Vera Rudolph pour « TAXI Europa » (swr.de, Catégorie Multimédia)
  • Christian Frey et Susanne Wittek pour « Stille Retter – Sauvés par des justes » (ARTE / NDR, Catégorie Vidéo)
  • Sabine Wachs pour « SOS im Mittelmeer » (Saarländischer Rundfunk, Catégorie Audio)
  • Sophie Serbini et Côme Tessier pour « C’est Jérôme » (So Foot, Catégorie Jeunes talents, avec le soutien de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse)

Cette année, la cérémonie a été organisée sous le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO. Les journalistes Nelson Monfort et Anne-Christine Heckmann ont animé la soirée et le groupe français de Ryadh a agrémenté la soirée d’intermèdes musicaux. Un hommage émouvant a été rendu en mémoire de Simone Veil, lauréate du Grand Prix des Médias 2009. Le PFAJ a également mis en place avec Tageblatt l’action #journalismatters au cours de la soirée.

Vous pourrez trouver de plus amples informations sur notre site Internet : www.pfaj.eu.

Le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) a été créé en 1983 par la Saarländischer Rundfunk (SR). Les autres membres de l’Association du PFAJ sont France Télévisions, Deutschlandradio, Zweites Deutsches Fernsehen (ZDF), Europe 1, ARTE, la Deutsche Welle, Tageblatt, Le Républicain Lorrain, la SaarLB, Deutsches Städte-Network (DSN), Radio France, le Saarbrücker Zeitung, le Gustav-Stresemann-Institut, l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, l’Université Franco-Allemande, la Fondation Robert Schuman et la Stiftung Genshagen.

—-

Répondre