Allier esthétique et durable: le « nouveau Bauhaus » européen

© Claudio Centonze, Union européenne, 2021

Quand la Commission européenne choisit, dans le courant de l’année 2020, de donner à l’un de ses projets, le nom de New Bauhaus, elle fait référence au mouvement artistique et à l’école d’art et d’architecture bien connus qui en ont été le cœur dans l’Allemagne de l’entre-deux guerres autour de l’architecte Walter Gropius.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe, une des priorités majeures de la Commission von der Leyen. Le nouveau Bauhaus européen a pour objet de conférer une dimension culturelle et créative à cet ensemble d’initiatives dont le but final est de rendre l’Europe climatiquement neutre en 2050. Ce projet transversal, à la fois environnemental, économique et culturel, vise à combiner conception, durabilité, accessibilité, caractère abordable et investissement. Il veut aider à démontrer que l’innovation durable se traduit par des expériences concrètes et positives dans notre vie quotidienne.

Ursula von der Leyen a déclaré en le présentant : « Le nouveau Bauhaus européen peut permettre la création d’un espace où réfléchir ensemble à la manière dont un nouveau style de vie peut être mis en place de manière créative dans une Europe plus saine, plus digitale et plus durable ».

La phase de conception en a été lancée le 18 janvier 2021 par l’intermédiaire d’un site web dédié à recueillir les contributions des artistes, designers, architectes, ingénieurs, scientifiques, entrepreneurs, mais aussi étudiants et toutes les autres personnes intéressées, dans un processus de co-création. A cette occasion, la Commissaire européenne Mariya Gabriel, chargée de la Culture et de l’innovation, a également annoncé, afin de« donner corps au concept », la création d’un prix chargé de récompenser, « des bâtiments, espaces publics, pratiques, méthodes qui soient des  illustrations concrètes des valeurs du nouveau Bauhaus européen »  en présentant des solutions novatrices en termes d’écologie, de durabilité, d’inclusion sociale et de responsabilité citoyenne.

La Commission a donné le 16 septembre dernier, les noms des 10 lauréats du Prix du nouveau Bauhaus européen qui ont reçu chacun la somme de 30.000 euros, et de celui des Etoiles montantes du nouveau Bauhaus européen, soit 10 prix de 15 000 euros décernés pour soutenir des concepts et des idées élaborés par de jeunes talents âgés de moins de 30 ans [1].

Le projet entre désormais dans une nouvelle phase, comportant un certain nombre d’actions stratégiques et de possibilités de financement visant à accélérer la transformation de divers secteurs économiques. En ce qui concerne le financement, quelque 85 millions d’euros seront consacrés à des projets du nouveau Bauhaus européen dans le cadre des programmes de l’UE pour la période 2021-2022. De nombreux autres programmes de l’UE intégreront le nouveau Bauhaus européen en tant qu’élément contextuel ou priorité, sans budget spécifique prédéfini.

En outre, la Commission invitera les États membres à appliquer les valeurs fondamentales du nouveau Bauhaus européen dans leurs stratégies de développement territorial et socio-économique et à mobiliser les volets concernés de leurs plans pour la reprise et la résilience, ainsi que les programmes relevant de la politique de cohésion, afin de bâtir un avenir meilleur pour tous.

Un Lab du nouveau Bauhaus européen, groupe de réflexion et d’action chargé des processus de co-création, de prototypage et de test des outils ainsi que des solutions et recommandations stratégiques sera mis en place dans la continuité de l’esprit collaboratif du mouvement.

La communauté du nouveau Bauhaus européen compte chaque jour un plus grand nombre de citoyens, d’organisations et d’autorités soutenant l’initiative.


[1] Les noms des lauréats des 10 catégories concernées sont consultables sur le site de la Commission européenne : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/IP_21_4669

0 commentaires