Itinéraires culturels : la route européenne de l’Art nouveau

Lancés par le Conseil de l’Europe[1] en 1987, les itinéraires culturels démontrent, à travers le voyage dans le temps et l’espace, que le patrimoine de différents pays d’Europe contribue au patrimoine culturel commun. Les itinéraires sont des réseaux locaux qui mettent en œuvre les valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe : droits de l’homme, démocratie, diversité et identité culturelles, échanges et enrichissement mutuel par-delà les frontières et les siècles. Ils agissent comme des passerelles pour le dialogue interculturel et la promotion d’une meilleure connaissance et compréhension de l’histoire européenne.

En 2019, le Conseil de l’Europe comptait 38 itinéraires, avec des thèmes très variés illustrant la mémoire, l’histoire et le patrimoine européen.

L’Art nouveau

L’Art nouveau naît en 1893 lorsque Victor Horta à Bruxelles introduit le fer et la fonte dans la maison bourgeoise, des matériaux industriels qui lui permettent d’ouvrir largement les espaces intérieurs, en laissant circuler l’air et la lumière. Il exprime les qualités de souplesse du métal en choisissant pour ornement la courbe abstraite dont les compositions variées constituent le thème décoratif des peintures murales et des mosaïques. Il crée ainsi un univers foisonnant où la ligne exprime la vitalité, la force de croissance de la végétation.

L’Art nouveau s’est propagé rapidement en Europe grâce aux expositions universelles, aux voyages d’artistes, aux correspondances et aux revues. Cette révolution artistique a été principalement inspirée par des formes et des structures naturelles, notamment les fleurs et les plantes, mais aussi par les lignes courbes. L’Art nouveau, qui disparut rapidement pendant la première guerre mondiale, fut fermement discrédité. C’est seulement dans la deuxième moitié du XXe siècle que le style a commencé à être apprécié dans son contexte historique et que des efforts ont été mis en œuvre pour le préserver.

Le style Art nouveau a été porté par des idéaux esthétiques et par un goût pour la modernité, s’appuyant sur les possibilités offertes par les technologies industrielles et les nouveaux matériaux, combinés à une fabrication méticuleuse et un sens aigu du détail. Chaque foyer national de création a alors apporté au style sa propre déclinaison en y apposant ses spécificités locales (Jugendstil en Allemagne, Stile Liberty en Italie, Style Sapin en Suisse, Modernismo en Espagne, Sezessionsstil en Autriche) ayant pour résultat une formidable cohérence entre l’architecture, l’ameublement et la décoration.

Voyager aujourd’hui

Le réseau Art nouveau network offre au voyageur un grand nombre d’activités, d’expositions et de supports qui lui permettront de mieux comprendre et apprécier la richesse du patrimoine lié à cette mouvance artistique. Destinés à la fois aux adultes et aux enfants, ces événements font prendre conscience au visiteur de la profondeur de l’Art nouveau, de son rapport à la nature, à la société, à l’écologie et aux innovations techniques. Une vingtaine de villes possédant un patrimoine Art nouveau riche et varié sont à explorer[2].

Bien que chaque représentation locale du style ait eu des caractéristiques distinctes, il existait une volonté commune à tous les artistes européens de cette époque : celle d’innover, de créer, d’influencer l’autre et d’échanger avec lui, ce qui a apporté une véritable dimension européenne à ce patrimoine si proche de nous et qui se trouve parfois en danger. L’Art nouveau est le reflet de nos valeurs culturelles et de l’importance du dialogue interculturel[3].

  Le 10 juin 2020, ne manquez pas, si la situation le permet, la huitième édition de la Journée mondiale de l’Art nouveau consacrée, cette année, au thème des Vitraux Art nouveau.

Sources :


[1] Le Conseil de l’Europe est une organisation intergouvernementale instituée le 5 mai 1949 par le traité de Londres. C’est une organisation internationale qui rassemble environ 830 millions de ressortissants de 47 États membres, par le biais des normes juridiques dans les domaines de la protection des droits de l’homme, du renforcement de la démocratie et de la prééminence du droit en Europe. Le Conseil de l’Europe est doté d’une personnalité juridique reconnue en droit international public.

[2] Ålesund (Norvège), Aveiro (Portugal), Bad Nauheim (Allemagne), Barcelone, Bruxelles, Budapest, Darmstadt, La Chaux-de-Fonds (Suisse), La Havane, Ljubljana, Melilla, Oradea (Roumanie), Région de Lombardie, Riga, Subotica (Serbie), Szeged (Hongrie), Terrassa (Espagne), Vienne (Autriche).

[3] Il existe aussi La Route européenne de l’Art nouveau, association sans but lucratif constituée en 2000 lors d’une première réunion plénière à laquelle assistèrent des représentants de 46 municipalités et 33 institutions (musées, fondations, sociétés privées…) ; elle est  composée de gouvernements locaux et d’institutions non gouvernementales qui se sont unis avec l’engagement commun de développer des mécanismes utiles et efficaces pour la promotion internationale et la protection du patrimoine Art nouveau. Elle publie Coup de fouet, revue éditée en anglais et en catalan.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *