Mia Europo : le magazine des enfants européens

Chaque mois (sauf en août), Mia Europo (Mon Europe en espéranto[1]), rédigé en français emmène les enfants de 8 à 13 ans à la découverte d’une région d’un pays européen à travers un reportage complet qui englobe l’histoire, la géographie, la culture, un sport populaire, une recette régionale typique qui peut être prolongée par un atelier culinaire à la maison ; le reportage s’achève par de brefs cours de langue. Tout au long des pages, Mia et Pao, les deux enfants mascottes du magazine, rendent la lecture vivante, tout en guidant le lecteur à chaque étape.

A la suite du reportage, des pages d’information décryptent les actualités européennes et internationales. Les textes sont courts, bien illustrés et rédigés de façon à être agréables à lire.

Ce mensuel est né d’un financement participatif en juin 2019 ; le projet, mené par quatre amis, est parti d’un constat : les enfants du cycle 3[2] sont nés dans une Union européenne déjà construite, avec une monnaie commune, des frontières ouvertes et un passeport européen ; pourtant, les médias parlent peu de cette Europe au quotidien. Le principal objectif poursuivi est que les jeunes lecteurs connaissent mieux l’Europe, se l’approprient et réalisent qu’ils sont Européens, tout en s’ouvrant sur le monde qui les entoure.

L’équipe du magazine a fait le pari de l’édition papier, avec 28 pages hautes en couleur. Ce mensuel est vendu par abonnement depuis le site Internet.

 

© MiaEuropo

Plusieurs formules d’abonnement :

Découverte – 3 mois – 3 numéros : 16 €
Voyageur – 6 mois – 6 numéros : 30 €
Grand Voyageur – 11 mois – 11 numéros : 54 €
Possibilité de commander les numéros papier déjà parus à l’unité : 5,50 € / ou en version numérique : 4 €

 

Sources :


[1] Langue internationale conventionnelle, dont le lexique est construit à partir de racines courantes des langues occidentales (indo-européennes) les plus répandues.

[2] Le cycle 3, dit aussi « cycle de consolidation », regroupe les classes du CM1, CM2 et de 6ème.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *