Participation de deux lycéennes d’Edmond Perrier (Tulle) à la Simulation du Conseil de l’Union européenne, à Paris.

Suite à la réussite de l’événement en 2022, l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) a réitéré son opération les 3 et 4 avril 2023 pour une deuxième édition. Ce concept, élaboré par la Maison de l’Europe de Bourgogne-Franche-Comté, consiste à permettre aux élèves d’endosser le rôle de ministre de chaque Etat lors d’une simulation du Conseil de l’Union européenne.

Lors cette édition, ils ont pu participer à la simulation d’un Conseil des affaires étrangères réunissant les ministres des Affaires étrangères de chaque Etat ainsi que le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et le Député européen président de la sous-commission sécurité et défense. Afin de pouvoir préparer leur argumentaire et interpréter au mieux leur personnage, les élèves ont reçu une fiche de rôle en amont du Jour J. Elle comprenait un résumé sur le gouvernement de l’État membre, les positions principales et les particularités du pays, les alliés et les positions et postures à adopter ainsi que les pays alliés éventuels dans la négociation.

Les élèves ont consacré 3 heures à la négociation d’une résolution portant sur la politique étrangère et de sécurité commune de l’UE. L’objectif des participants était de forger un compromis.

L’événement a réuni 29 lycéens issus de 19 établissements de 16 régions françaises. Parmi eux, Calixte CHAPPERON et Auriane CHEYPE, deux jeunes élèves du lycée Edmond Perrier de Tulle au nom de la région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec la Maison de l’Europe  – EUROPE DIRECT Limousin.

« Cela fut une expérience enrichissante et formatrice pour nos élèves qui ont beaucoup apprécié et appris sur l’Europe et le fonctionnement du conseil européen », nous informe leur professeure d’espagnol, Annie Diaz Reyna. « Calixte, représentait l’Estonie et Auriane les Pays-Bas. Toutes les deux devaient prendre position et défendre les intérêts de leur pays respectif sur les thèmes de la création d’une armée européenne et la création d’un ministre des affaires étrangères européen, entre autres. »

« Les filles ont énormément aimé ; elles ont trouvé une super ambiance où tout le monde était gentil et bienveillant. Les élèves d’autres régions étaient aussi très sympas, elles ont appris plein de choses. Seul regret, « ne pas avoir pu parler d’avantage ».

Cette expérience fut un succès, d’après l’ANCT, puisque les élèves ont pu découvrir et mieux appréhender les enjeux actuels de l’Union européenne ainsi que développer des compétences de négociation indispensables dans un « contexte institutionnel ».

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *